Le château du Rault

 

Le château du Rault (ou château de la Fosse)

A deux pas de la Lawe, se dressait une demeure abandonnée, où régnait le mystère. Son édification remonte au début du XIXème siècle par le comte Georges Douai du Rault, architecte. Son appellation de "château" provient du fait qu’il disposait d’une tour et des douves cernaient la bâtisse. Jadis la propriété avoisinait les 40 hectares, 30 serviteurs s’activaient à satisfaire le comte. Au premier étage, une chambre était spécialement réservée à Monsieur l’Evêque d’Arras. La guerre a endommagé l’édifice. Il a été restauré par les propriétaires au début des années 2000.

Château du Rault

Il s'agit du château du Rault, vue de la face Ouest face à la Lawe. Une passerelle enjambe la douve du château alimentée par la Lawe qui passe à proximité (voir plan cadastral plus bas). Des viviers servaient à ravitailler la ferme en poisson.

 

 

Selon le dictionnaire historique de 1878

En parcourant de Lestrem à Béthune, la route qui conduit à cette ville, à gauche, à un kilomètre du bourg, se trouve le château du Rault, aujourd'hui habité par M. Douay, (en 1910) ancien député. Cette propriété, qui n'est qu'une agréable maison de campagne, fut habitée au commencement de ce siècle, par un homme de mérite dont la vie s'est signalée par des œuvres remarquables. C'est Gombert, conseiller et procureur du roi aux Etats de Lille, Douai et Orchies, inspecteur des ponts et chaussées, et, enfin, architecte distingué. C'est à lui que l'on doit la Monnaie de Lille, l'hôpital militaire, le pont de Nieppe, et enfin des travaux d'endiguement pour contenir les eaux de la Lys et de ses affluents, et préserver ainsi des inondations dont le pays était trop souvent désolé.

 

Château du Rault en 1990

Château du Rault au début des années 1990

 

Château du Rault

Château après la rénovation

 

Le hameau de la Fosse était le siège d’une seigneurie vicomtière relevant du château de Lens dès le XVème siècle. Cette seigneurie avait château et chapelle castrale qui était un bénéfice simple dont le collecteur était le seigneur du bien. Cette chapelle était desservie par un prêtre résident qui recevait 250 Frs pour cet objet. Sa fondation était très ancienne. La seigneurie de La Fosse a été vendue en 1736 au marquis de Ghistelle par le cardinal d’Alsace de Bossut, le prince de Chimay et le comte de la Verre, gouverneur d’Audenarde, frère et neveu de la comtesse de Sannieule, au prix de 65.000 Frs. Le chapelain fut remplacé en 1854 par un vicaire résident, M. Delassus. La chapelle, avec une voûte à l’aspect lugubre, tombait en ruine. Elle était trop petite. Elle fut reconstruite et grandie en 1855. Relevons les noms des trois baillis (représentant le seigneur et administrateur de ses terres) qui jouirent d’une notoriété toute particulière à La Fosse : Jacques Le Roux, Pierre Lemire et Charles-Louis Theette.

 

Source : Dictionnaire historique de 1878 - Petites Histoire de Lestrem I par l'association Valorisation du Patrimoine de Lestrem.

 

 

 

 

 

 

 

 

Actualités

ZA des Graissières : une parcelle à...

ZA des graissières

La CC Flandre Lys commercialise les parcelles...

En savoir plus...

Permanence "urbanisme & technique"

Urbanisme logo

Nouveau ! Afin de vous faire profiter d'un...

En savoir plus...

Agenda

Novembre, 2018
< << Aujourd'hui >> >
L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez régulièrement les informations de la commune.

Recherche


Lestrem 2011 - Conception JVS-Mairistem